Tribune Libre Juillet-Août 2008

La Fête du Muguet

La fête du Muguet vient de se terminer : les chars sont remisés, les confettis balayés, les manèges démontés....Mais nous, nous nous interrogeons :

1- La presse locale a évoqué la démission du Comité des fêtes, dans son ensemble, sans préciser les raisons qui ont provoqué ce «  séisme »... et nous nous interrogeons.

2- Entendons-nous bien : cette fête a sa place dans la cité, elle est gaie, populaire et conviviale. Elle a laissé aux Rambolitains, au fil des années, de merveilleux souvenirs. Mais, pour être gaie, populaire et conviviale, la fête doit être à toutes et à tous, elle doit être une fête « laïque » (voire païenne, diraient certains!). Alors, que faisait dans ce défilé une statue de la Vierge Marie qui aurait sans doute davantage eu sa place dans le pèlerinage de Chartres ou de Lourdes ?

3- Une « énième Reine du Muguet » a été élue … et nous nous interrogeons encore.
En effet, ces élections de « Reines », apparentées aux « Miss », évoquent des temps anciens où on choisissait la Rosière du village. N'est ce pas terriblement sexiste et bien peu valorisant pour l'image de la Femme qu'elle soit, une fois de plus, ramenée à sa seule apparence, alors que les jeunes filles d'aujourd'hui ont bien d'autres qualités et valeurs à faire valoir ?  Et pourquoi n'y a-t-il jamais de Roi du Muguet ? Décidément, nous nous interrogeons toujours …

Peut-être que la Fête du Muguet a besoin d'un petit « dépoussiérage » pour être une  vraie  fête citoyenne.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :