La Solidarité

Notre objectif : renforcer la cohésion sociale pour faire de Rambouillet un espace privilégié du « bien vivre ensemble », tisser et resserrer le lien social pour réunir tous les rambolitain(e)s par la fraternité.

LES GRANDS AXES DE NOTRE PROGRAMME

La médiation sociale

La lutte contre les inégalités et pour l’insertion des personnes en difficulté

La garantie de l’accès à un logement

L’accès de tous à la création et à l’expression

L'aménagement de la ville pour favoriser le lien social



Les mesures à prendre (cliquez sur les liens pour développer)

- Développement du lien social

- Création d’espaces et de lieux publics de vie, de confrontations, d’échange et de rencontres, notamment intergénérationnels. Voir notre projet pour le centre ville, avec par exemple le ré-aménagement des parkings de la mairie.

- Développement des dispositifs de médiation, notamment :
    * Institution d’un médiateur communal pour résoudre les conflits entre Administration municipale, Services             Publics Locaux  et administrés/usagers
   * Instauration de médiateurs sociaux par reconversion de toute ou partie des effectifs de la police municipale

- Plan local de lutte contre les inégalités et pour l’insertion - services aux personnes en difficulté -

                                        Création d’une Maison de la Solidarité, du Droit et de la Justice

- Plan local de l’habitat et du logement social


- Culture

- Le Sport


- Personnes handicapées

- Petite Enfance et Ecole

- Adolescents

- Relever le défi du vieilissement

- Résidents Etranger
s
 

Lutter contre les inégalités c’est d’abord changer notre regard sur ceux que nous mettons à l’écart du tissus social. Les écouter, les aider à retrouver respect et confiance en eux, par la parole, le regard, c’est déjà un premier pas pour lutter contre les inégalités. Les associations, parce qu’elles sont au plus proche de ceux qu’elles accompagnent jouent un rôle important mais elles ne peuvent pas seules, palier aux insuffisances des politiques publiques.

C’est particulièrement vrai pour le soutien scolaire, ce maillage associatif pourtant organisé et efficace ne permet pas de répondre à toutes les attentes. C’est à la source même de ces problèmes qu’il faut remonter, l’école ne joue plus son rôle de correction des inégalités, dans certains cas, notamment au collège, elle les creuse. Alors que de nombreuses activités sont proposées aux jeunes enfants, et que l’Escale accueille les jeunes de 16-25 ans, rien n’est proposé pour les adolescents de 12 à 16 ans, au moment ou ils ont plus particulièrement besoin d’être encadré, accompagnés.

L’inégalité se vit aussi face à l’embauche, notamment pour les jeunes complètement décalés face au milieu de l’entreprise quand ils l’abordent. Une politique plus volontariste de stages, d’insertion dans l’entreprise, des mesures d’appui peuvent les aider à franchir ce cap difficile si elles sont insérées dans un accompagnement personnalisé, c’est ce que vivent les associations de lutte contre le chômage.

Une des clés de la lutte contre les inégalités est de revoir la politique du logement, de renforcer l’offre en logement très abordable (PLA-I, parc privé conventionné) et intermédiaire (PLS), Revoir la gestion du parc social, inciter à réhabiliter les logements de mauvaise qualité et remettre sur le marché les logements vacants. Affecter au minimum le tiers des constructions au logement social.

Une politique plus volontariste pour lutter contre les inégalités, rendre plus mobiles les frontières avec ceux qui sont rejetés aux marges de la société, est encore à mettre en place. Un observatoire des inégalités largement ouvert à tous les acteurs sociaux pourrait être un outil au service de cette politique.


3 PROJETS PRIORITAIRES

*Création d'une maison de la solidarité et du droit, incluant un observatoire des inégalités
*Un plan local de lutte contre les inégalités et pour l’insertion
*Le développement des services aux personnes en difficulté


- Création d’une Maison de la Solidarité et du Droit

    Etablissement intégrant :
        -    le CCAS
        -    le centre de santé

            regroupés dans un même point d’accueil

        -    une résidence sociale (meublés) à laquelle sera rattachée la « maison-relais » pour
            l’accueil d’urgence, l’hébergement temporaire, avec accompagnement social individualisé des                     personnes isolées, couples avec ou sans enfant(s)
        -    une boutique du droit, centre de renseignement et de consultations juridiques gratuites


- Plan local de lutte contre les inégalités et pour l’insertion des personnes en difficulté



Accompagnement de personnes en difficultés ou/et « en souffrance » notamment les victimes de la violence sociale et d’agressions (violences faites aux femmes et aux enfants, vols … )

Soutien aux victimes de la sécheresse de 2003

Soutien des actions et des initiatives dans les domaines :
de l’accompagnement en fin de vie,
de la mort « violente ou inattendue »
de lutte contre les drogues, le sida, les sectes

Garantie de l’accès de tous aux services publics sociaux de proximité (services à la personne : aide ménagère, maintien et portage de repas à domicile, assistante maternelle, réseau gérontologique)

- Création d’un service de santé
pour garantir l’accès de tous aux soins (et à leur continuité)
avec un centre de santé, lieu d’accueil, de soins et de suivi médico-psychologique assumant les fonctions d’information, de prévention et de soins

- un service de soins infirmiers à domicile

- un service d’écoute et de soutien psychologique

- Accès de tous aux services publics locaux par une refonte de la tarification (quotient familial, carte unique)

- Gratuité totale de la carte orange pour les demandeurs d’emploi et les autres personnes en difficulté

- Lutte contre l’illettrisme et actions en vue de faciliter l’accès des plus démunis à la culture et aux NTIC


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :