Stop Pub !

Publié le par Rambouillet Autrement, Gauche Alternative

Le Rambouillet Info de Septembre étant paru, nous remontons dans le blog la question posée à Mr Larcher lors du CM du 20 Juin dernier.


Une remarque auparavant : le petit auto-collant ci-dessus, que l'on vous délivrera aimablement en Mairie, est absolument efficace. Depuis le mois de Juin, collé sur la même boîte aux lettres, on passe de 3,5kg à 3 prospectus d'agences d'Immobilières et quelques tracts des restaurants des environs. Donc ça fonctionne !
 

Question Orale du 20 Juin (posée par S. Lyonnais)

Monsieur le Maire,      


De nombreux Rambolitains nous ont fait remarquer la quantité toujours plus importante de prospectus publicitaires qu’ils reçoivent quotidiennement dans leurs boîtes aux lettres. Pour certains, il s’agit d’une pollution proprement inacceptable.
Afin de disposer d’éléments tangibles concernant ce sujet, j’ai donc collectionné l’ensemble des réclames reçues à mon domicile depuis le dernier Conseil Municipal jusqu’à aujourd’hui, soit 30 jours. Je précise que je demeure en centre-ville et que ma boîte aux lettres n’est pas équipée d’un auto-collant ‘stop-pub’.

Voici les résultats après un tri exhaustif et une analyse succincte, reportée dans les graphiques présentés en annexe de ce document.

-    120 réclames, publicités, affichettes, catalogues, tracts – représentant précisément 802 pages de dimensions A4 et supérieures, pour un poids total de 3,450 kg.

-    Le graphique n°1 vous indique la répartition des documents par nature : publicités commerciales, publicités pour l’immobilier, journaux d’annonces, documents de l’état et des collectivités, divers.

-    Le graphique n°2 vous indique, dans la catégorie des publicités à caractère commerciales, le nombre de pages et le nombre de documents par annonceur. Les magasins Auchan et Carrefour représentent à eux deux près de 35% du total, avec un catalogue hebdomadaire qui vante chaque semaine les mêmes produits, imprimé en grand format à grand renfort de couleurs.

-    Excepté un document officiel du ministère de l’écologie et du développement durable (note de l'auteur: à ce moment, Mme Caresmel et ses voisins pouffent pour une raison qui reste pour moi inexplicables), aucun document ne fait mention d’une composition en papier recyclé. Pire, près de 70% du total est en papier couleur glacé et/ou cartonné
 
Si l’on transpose ce résultat d’un mois sur une année, le poids total de ces publicités représentera environ 40-45kg par foyer, un chiffre équivalent à celui déterminé par les personnes qui se sont livrées à cette analyse dans différentes villes de France. Si l’on multiplie ce chiffre par le nombre de logements Rambolitains (11500, base INSEE 2004-2006), nous avoisinons le chiffre délirant de 500 tonnes de papiers sur la Ville sur un an.

Notons que 40 kg de prospectus, c'est 40 kg de papiers pour lesquels il faut, selon le procédé :
- 20 à 40 kg de bois,
- 200 à 600 litres d'eau,
- 120 à 240 Kwh d'électricité,
- encre avec des métaux lourds,
- des adjuvants et colorants. Soit un coût minimum estimé de 62€ hors distribution, facturé directement aux consommateurs lors de leurs achats.

Cette analyse soulève donc plusieurs questions :

1- Qui paie pour le traitement (collecte, transformation ou incinération) de ces 500 tonnes de déchets papiers, sachant que la collectivité a aussi la charge du retraitement des emballages utilisés par les enseignes commerciales qui communiquent le plus (Auchan et Carrefour en tête) ?

2- Le plus gros ‘pollueur’ (Auchan) n’est pas implanté sur le territoire de la commune. Pouvons-nous décemment accepter que nous, contribuables, payons le retraitement des déchets d’une enseigne distante de 20km ?

3- Loin de nous l’idée de restreindre la liberté du commerce, mais ces résultats montrent que nous dépassons largement le cadre de la “réclame” au profit d’une véritable agression publicitaire. Nos concitoyens doivent pouvoir décider d’accepter ou refuser cette agression. Nous vous proposons donc de distribuer massivement, par exemple en l’insérant dans un prochain Rambouillet Info, un auto-collant officiel ‘Stop-Pub’, qui, selon les sources, donne quelques résultats, faute de mieux. Celui-ci est à priori disponible dans toutes les Mairies, mais il n’est pas certain que nos concitoyens le sachent.

4- Existe t’il une manière pour la commune de limiter cette pollution, ou tout du moins obliger les plus gros annonceurs à utiliser du papier recyclé, ou à limiter le volume de leurs publicités ? Par exemple, Monsieur le Maire de Toulouse a interdit par arrêté les publicités dans le centre de sa ville, sauf pour les documents de l’état et des collectivités. Pourquoi ne pas s’inspirer de cet exemple ?



Graphique 1 : Nombre de prospectus reçus
En rose le nombre de pages de taille équivalent au format A4 et supérieur



Graphique 2 : Poids des annonceurs dans la catégorie Publicités Commerciales.


La réponse de Monsieur le Maire fut la suivante (extrait du compte-rendu du conseil du 20 Juin)

M. Larcher précise que les publicités représentent en moyenne 10% du papier collecté. En tant que sénateur, il s’est lui-même heurté aux lois sur la liberté du commerce lorsqu’il avait souhaité déposer un amendement relatif à ce sujet, lors du travail qu’il a effectué sur les services de la Poste.


Le Grenelle de l’environnement, dans le cadre du plan d’élimination des déchets travaillent sur ce point et apportera des réponses réglementaires et, un fondement juridique pour éviter ces publicités intempestives avec leur impact, certes environnemental mais aussi socio psychologique.

Il faut absolument disposer de critères et de contraintes législatives, pour ne pas perturber les règles de la concurrence et de l’information (la presse).

Pour Rambouillet, le problème est moins important, puisque le papier est recyclé avec un taux de 85%.


Conclusions, donc :

1- Pas de panique, de toute manière notre station de recyclage est à la pointe du progrès et qu’elle pourra faire face.

2- On ne touche pas à la sacro-sainte liberté du commerce et donc il faut attendre la loi Grenelle II qui résoudra tout ça.

3- Mr Larcher, grâce à son fameux don d'ubiquité, connait tous ces dossiers, participe aux discussions aux pus hauts niveaux, etc...

En off sur le compte-rendu, mais bien entendu lors du conseil, pour les auto-collants 'stop pub' ou une solution de limitation : « rien ne sert de se faire plaisir », attendons encore une fois les futurs lois Grenelle II qui trouveront sûrement une solution.

Bref, chers concitoyens, si vous voulez un auto-collant officiel ‘Stop-Pub’, allez le chercher vous même. Pour le reste, notre cher gouvernement saura nous sortir de son chapeau magique une solution géniale, tout en encourageant la concurrence.

Cerise sur le gâteau, Mr le Maire aura l'audace de tirer une conclusion équivoque : il n'y a pas assez de concurrence en France !! Notre analyse prouve selon lui que Carrefour et Auchan se font la guerre, donc au grand bénéfice des consommateurs.

Merci bien, on voit tous les jours et à chaque caddy rempli que ce fabuleux système fonctionne ! La réponse à nos questions et à ce problème de pollution publicitaire est donc qu’il faut PLUS de concurrence ! avec quoi ? une autre hyper surface ?

C'est décidément à se demander si Mr Larcher et ses amis ultra-libéraux ne vivent pas dans une dimension parallèle !






Publié dans Vie Municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article